Licenciement, Musk fait encore parler de lui, cette fois du côté de Tesla !

Le milliardaire sud-africain a fermé deux services du constructeur automobile Tesla le mardi 30 avril dernier renvoyant avec effet immédiat leurs deux responsables et annonçant du même coup le licenciement de leurs employés, soit au moins 500.

L’information nous arrive du média américain « The Information » à travers le courriel de Elon Musk qu’il a pu consulter. Dans ce courriel, le PDG annonce le départ de Rebecca Tinucci, directrice du groupe Supercharger, et de Daniel Ho, responsable des nouveaux produits après avoir participé au développement de la plupart des voitures Tesla ainsi que la dissolution de leurs services. Chose effective depuis le mardi 30 avril dernier. Il précise que la quasi-totalité des personnes y travaillant, à quelques exceptions près, vont être renvoyées. Pour le groupe Supercharger, cela représente environ 500 personnes, précise The Information.

Pour Musk, c’est une série de licenciement qui s’inscrit dans le cadre de sa nouvelle politique de développement. « Nous devons être absolument intransigeants au sujet des effectifs et de la réduction des coûts », écrit-il dans le courriel interne envoyé lundi.

Une station de recharge de Tesla

Elon Musk annonce également la suppression de l’équipe chargée de la politique publique, qui dépendait de Rohan Patel jusqu’à son départ le 15 avril. Selon cette même source, Drew Baglino, le vice-président chargé de la motorisation est également parti à cette date. C’est aussi ce jour-là que Musk avait annoncé en interne, selon des médias américains, la suppression de “plus de 10%” des effectifs mondiaux.

C’est une décision qui n’est pas du goût des analyste encore moins des employés concernés. Dans sa déclaration à DesignNews cette semaine, Sam Abuelsamid, analyste chez Guidehouse Insights reste convaincu que “Licencier l’équipe Supercharger au moment où elle commence à obtenir un financement pour de nouvelles stations et que d’autres constructeurs attendent pour se connecter semble stupide et myope, mais dit reconnaître la main Elon dans l’affaire.

Ce revirement soudain, loin de signer la fin de Tesla, représente néanmoins un gros coup de marteau sur son développement. On se rappelle, ce que le réseau de supercharger représente pour Tesla en termes d’entrée de devise. “Bloomberg rapporte que Tesla a déjà envisagé de réembaucher certains des travailleurs licenciés pour superviser l’expansion plus lente qu’entend mettre en place le milliardaire“.

Source : The Information

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Google intensifie sa lutte contre le piratage en modifiant sa politique de recherche

Next Post

The Game 2024, échos des phases de présélection !

Related Posts