Dématérialisation des procédures administratives, les opérations se poursuivent au MTDPCE

La ministre de la transition digitale, des postes et des communications électroniques (MTDPCE), Aminata Zerbo/Sabane a procédé dans la matinée de ce mardi 2 avril 2024 au lancement de la plateforme de demande d’agrément technique en matière informatique. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la ministre, du secrétaire général du département et d’autres acteurs de l’écosystème de l’informatique.

C’est une plateforme voulue par les autorités du ministère en charge de la transition digitale dans le but de booster la dynamique d’accélération de la dématérialisation des procédures et des services de l’administration engagée par le gouvernement. La plateforme a été entièrement développé en interne par la direction du système d’informatique du ministère en charge de la transition digitale.

Vue de l’assistance à la cérémonie de lancement

L’agrément technique en matière informatique (ATI)

L’agrément technique en matière informatique (ATI) est une reconnaissance des capacités techniques en matière informatique des entreprises qui est délivré sur la base de la qualité des ressources humaines et matérielles de l’entreprise requérante. Gage du savoir-faire technique des entreprises exerçant dans le domaine, il couvre 5 domaines qui sont entre autres :

– La vente, l’installation et la maintenance des matériels et logiciels informatiques ;

– Les études, les audits, l’assistance et le conseil en informatique ;

– Les réseaux informatiques ;

– La formation en informatique ;

– Et les intégrateurs informatiques ;

Institué depuis 2016, l’ATI vise une meilleure structuration et une régulation des activités de la filière informatique afin de s’assurer qu’elle contribue durablement à l’économie du pays.

Présentation de la plateforme numérique de demande d’agrément technique en matière d’informatique

La plateforme de demande d’agrément est accessible via l’adresse www.ati.gov.bf au moyen du navigateur web de votre appareil électronique (ordinateur, smartphone, tablette). La plateforme de demande d’agrément offre trois types de service aux usagers. Il s’agit entre autres de la soumission des demandes d’agrément, du suivie de ladite demande au cours du processus de traitement et enfin de la vérification de l’authenticité des agréments déjà délivrés.

La ministre en place pour le clic de lancement de la plateforme

C’est un service complet en ligne qui s’offre aux usagers de l’agrément technique. Le directeur des services informatiques du ministère en charge de la transition digitale, Etienne Batiobo, a expliqué qu’en plus de la soumission à travers le renseignement des informations demandées, la plateforme permet de payer en ligne les frais de dossier à travers les opérateurs de paiement mobile.

La nouvelle plateforme offre un accès plus facile et transparent à tous les prestataires de service dans les TICs qui souhaitent disposer de l’ATI. Avec elle, non seulement, les prestataires pourront également mieux et plus facilement suivre le traitement de leurs dossiers, mais aussi, les structures en charge de la délivrance de l’ATI pourront mieux suivre les dépôts des dossiers, interagir plus facilement avec les postulants et traiter avec plus de diligence les dossiers reçus.

Pour la ministre Aminata Zerbo/Sabane, il ne fait aucun doute que cette plateforme sera « une contribution importante à la modernisation de l’administration, à l’atteinte de l’ambition de simplifier les démarches administratives pour les usagers et également à l’amélioration de la qualité des services de l’ATI ». Tout en félicitant les acteurs qui ont œuvré pour la réalisation de cette plateforme, elle a invité les usagers de ce service à s’approprier la plateforme de demande d’agrément.

Abdoul Aziz HEMA/Zagla

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Forum du Digital, vers une meilleure connaissance de l’écosystème du marketing digital !

Next Post

Le Burkina Faso abritera une rencontre régionale de l’Union Internationale des Télécommunications

Related Posts