L’IA, quelle affaire effrayante !!!

AI. Artificial intelligence. AI in the form of cyborg or bot. Wireframe robot. Digital brain. Brain in robotic hand. Machine learning. Graphic design concept of future. Vector illustration

Autant l’Intelligence Artificielle soulève de l’engouement quant à ses apports positifs, autant elle soulève de la crainte. Hier c’était Elon Musk qui se montrait réserviste sur les questions relatives à l’IA, aujourd’hui c’est un pionnier de l’Intelligence Artificielle qui dévoile ses craintes. Geoffrey Hinton démissionne de Google pour dit-il alerter sur les menaces potentielles de cette technologie.

Geoffrey HINTON

En effet, Geoffrey Hinton vient de rejoindre la cause de Musk. Il s’agit de l’un des experts en intelligence artificielle (IA) de Google sans qui les outils comme ChatGPT, Bard ou Midjourney n’auraient sans doute pas vu le jour. Pour cette cause, nous apprenons de nos confrères de New York Times que Hinton a démissionné de Google. En début avril, Geoffrey Hinton voulait visiblement signer la lettre ouvert avec ses compères pour demander une pause. Mais, il ne souhaitait pas le faire étant un salarié de la firme. « Je suis parti pour pouvoir parler des dangers de l’IA sans me soucier d’un éventuel impact sur Google » a-t-il déclaré dans un tweet après l’annonce de sa démission.

Craintes face à l’Intelligence Artificielle

Dans un article du quotidien américain (NYT) publié le lundi 1er mai, Hinton avance que « les futures versions de cette technologie pourraient être un risque pour l’humanité ». Désormais, « une part de lui-même regrette l’œuvre de sa vie ».a-t-il confié. Le scientifique s’inquiète également du perfectionnement de ces technologies et appréhende qu’elles tombent entre de mauvaises mains. Hinton redoute notamment l’arrivée dévastatrice d’armes autonomes, comme des robots tueurs.

Pour mémoire, au début du mois d’avril, une lettre ouverte signée par un millier d’experts demandait une pause de six mois sur les recherches en cours afin d’élaborer des régulations pour ces logiciels, jugés « dangereux pour l’humanité ». Elon Musk, le patron de Tesla et cofondateur d’OpenAI fait partie des signataires. Il était jusque-là, la principale figure à s’opposer à ce projet. Mais de plus en plus, des voix ne manquent pas de s’élever pour prendre position sur ce sujet à l’image de Geoffrey Hinton.

Quelle opinion face à l’IA

Cette énième interpellation quant aux futurs produits de l’Intelligence Artificielle conforte les plus sceptiques dans leur crainte sur l’IA. Surtout si celle-ci vient d’un expert du domaine par ailleurs précurseur, développeur des outils comme ChatGPT, Bard… De ce fait, Zagla se demande ce que peut bien être la crainte de ses lecteurs face à cette question d’IA.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Apple abandonnera-t-il son connecteur Lightning ?

Next Post

Une fonctionnalité de WhatsApp qui va vous plaire !

Related Posts