La ligue des consommateurs du Burkina (LCB) face aux journalistes

La Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) était devant les journalistes ce lundi 19 juin 2023 à Ouagadougou. En la faveur d’une conférence de presse qu’elle a organisée, la ligue a interpellé l’autorité burkinabè sur plusieurs préoccupations d’actualité pour la majorité des consommateurs du Burkina Faso. Il s’agit entre autres de la question du coût des produits pharmaceutiques et des tarifs de communication téléphonique.

Présidium de la conférence de presse

De la question de la qualité et du prix des produits de grande consommation à celle des produits pharmaceutiques en passant par les actions de la LCB en direction de Canalbox et Canal+, plusieurs points ont été abordés au cours de cette conférence de presse. Et comme on pouvait s’en douter, la question des tarifs et de la qualité des services de téléphonie mobile a fait l’objet d’un gros tableau.

La LCB sur le prix et la qualité des services de téléphonie mobile

Des mot du Le président de la Ligue des consommateurs du Burkina, Dasmané Traoré, “s’il y a une dynamique au niveau de l’évolution du secteur, il devait y avoir une dynamique dans l’évolution des textes de façon à ce que cela concorde avec le moment“. Sur ce sujet, la LCB dans sa déclaration liminaire à d’abord rappelé les actions qu’elle mène depuis plusieurs années pour exprimer le ras-le-bol des populations. Cependant, elle reconnait qu’il reste encore du chemin. “Le constat reste très amer pour le consommateur. La communication téléphonique et la connexe internet sont de mauvaise qualité et très chères” peut-on lire dans la déclaration.

Dasmané Traoré, Président de la Ligue des consommateurs du Burkina

Ensuite, sur le communiqué de l’association nationale des opérateurs de télécommunications (ANOTEL) du 24 mai 2023, la LCB y voit plutôt une “provocation” avec son lot d’interrogation. Que signifie pour le consommateur 10% du volume data supplémentaires ? comment comprendre et accepter l’ANOTEl dans un contexte d’un marché régi par la lois de la concurrence ?

Enfin sur la dernières décision de l’ARCEP, fixant les conditions et modalités applicables aux offres permanentes et promotionnelles des opérateurs de services de téléphonie mobile au Burkina Faso, la LCB salue cette avancée. Néanmoins, elle estime que le délais de mise en exécution de ces mesures est longue. Pire, la Ligue des Consommateurs du Burkina regrette que les efforts consentis restent en deçà des attentes des consommateurs. “Nous insistons qu’il faut qu’on revoit le coût de la communication à la baisse” à appuyer Dasmané Traoré “Qu’en est-il de la tarification de la connexion internet et de la communication téléphonique, de la lisibilité des offres, des messages publicitaires et de jeux intempestifs, des musiques attentes ?“, Bref, pour la représentation, il y’a encore a faire.

Zagla

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Fini le développement de jeux pour la Xbox One

Next Post

Songer à redémarrer votre smartphone par moment !

Related Posts